Fais-le-toi-même : de la fourrure sur mon capuchon

J’entretiens avec mon Kanuk une relation amour-haine assez profonde.

D’abord parce qu’il est blanc. C’est donc élégant. C’est donc salissant. Et puis les Kanuk, on peut pas les laver dans une laveuse normale, non non, ce serait trop facile; ça prend une laveuse frontale. Je ne lave donc que lorsque je vais chez ma mère.

Ensuite parce qu’il m’a couté cher. Il m’a couté cher parce qu’il a été fait par des mains d’adulte québécois, et non d’enfant chinois, parce qu’il est très très chaud et parce que les matières utilisées sont de bonne qualité; ce sont quand même de bonnes raisons. Mais il m’a couté cher pareil, et j’ai bien l’intention de l’user à la corde avant de dépenser à nouveau pour un manteau (qui, rassurez-vous, ne sera pas blanc!).

Finalement, parce que la fourrure de bord de capuchon, qu’elle soit naturelle ou synthétique, vient en option chez Kanuk. Et c’est une option couteuse – 200$ pour une bande de fourrure synthétique! J’avais donc décidé, en achetant mon manteau, que je me gosserais ça moi-même.

Étant d’un naturel procrastinateur, ça m’a pris un an avant d’acheter le nécessaire, et une autre année avant de coudre le tout. Mais bon, deux ans après l’acquisition du manteau, je l’ai enfin, ma fourrure !

Comment installer du poil sur ton capuchon, étape par étape :

1. Si, comme le mien, ton capuchon est déjà muni de boutons-pression, te promener sur la plaza St-Hubert, entrer dans toutes les boutiques de couture et chercher les boutons-pressions équivalents. (5$)

2. Au cours de la même séance de magasinage, trouver du poil qui te satisfait (je te préviens, le poil bien long et fourni est dur à trouver, ce qui explique que celui que j’ai acheté est plus ras que ce que j’aurais vraiment voulu) et en acheter en beaucoup trop grande quantité pour le projet (ça se vend au mètre, ces affaires-là). (35$)

fourrure-2

3. Calculer la longueur / largeur dont tu auras besoin et découper la fourrure. Pour ma part, j’ai choisi de m’en couper une bonne largeur et de la rouler sur elle-même afin de lui donner du volume.

4. Choisir l’emplacement des boutons-pression. Lire plusieurs fois les instructions mal traduites pour finalement lancer le paquet à bout de bras et décider de te débrouiller. Percer la fourrure et installer les boutons (ne pas hésiter à demander l’aide d’un homme d’une personne moins maladroite et plus forte que soi pour cette étape.)

fourrure-1

5. Une fois les boutons-pression installés, rouler la fourrure sur elle-même et faire une couture discrète. Le tour est joué!

Le résultat n’est pas parfait, mais c’est toujours mieux qu’une bande de boutons-pression autour de la face!

fourrure-3 fourrure-4

(Pour les curieux, la tuque vient du Simons!)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s