L’oiseau

Peut-être était-ce causé par l’arrivée de ce temps libre que j’attendais depuis si longtemps, peut-être par le début de la nidation (cette volonté irrépressible qu’ont les femmes enceintes, vers la fin de la grossesse, de s’assurer que la maison sera parfaite au moment d’accueillir bébé). Toujours est-il que la semaine dernière, je profitai de quelques jours de congé forcé pour terminer deux projets déco entrepris depuis de longs mois, mais laissés en suspens pour cause de manque de temps…

Il y eu d’abord cette petite table console, dans le fond du salon, sur laquelle s’amassaient tristement quelques objets décoratifs déposés là de façon temporaire lors de notre emménagement, en juin. Des photos de mon neveu et de ma nièce, des chandelles offertes par ma mère, un bruleur à huiles essentielles, une girafe rapportée du Mexique. Ça manquait de couleur, d’harmonie et, surtout, de STYLE!

salon1

Je m’étais laissé* tenter par l’idée de décorer la table de jolies bouteilles que j’aurais, en fière pinteresteuse, auparavant peintes en jaune. Les bouteilles trainaient sous la table depuis septembre, la peinture était achetée, ne manquait plus qu’un peu d’énergie. Ayant décidé de me prendre un main, j’ai donc récupéré chez Sophie, un certain soir de Super Bowl, les vases que j’avais utilisés comme centre de table lors de mon mariage, et qui amassaient la poussière depuis décembre 2010 dans ses armoires.

Je suis également ENFIN allée chercher la belle affiche d’oiseau fabriquée par L’abricot pour ses cinq ans et que j’avais réservée depuis… euh… un an et demi ?! (Isshhh… C’est gênant!).

J’ai finalement décidé d’égayer le tout de marguerites artificielles colorées (j’aurais évidemment préféré de la vraie verdure, mais cette partie du salon est bien peu baignée de lumière naturelle et la pauvre plante ne survivrait pas longtemps.) et de quelques bougies colorées.

Le résultat? Un petit coin coquet, qui a couté trois fois rien, et qui donne des airs de printemps à cette partie de mon appartement que je trouve, je l’avoue, un peu tristounette. Même l’Homme est tombé sous le charme!

salon2 - copie

Restez aux aguets la semaine prochaine pour le deuxième projet!

*Ne grincez pas des dents! Je rédige en nouvelle orthographe!

Advertisements

Une réflexion sur “L’oiseau

  1. Ping : Des cartes postales | Le pamplemousse picoté

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s