L’épicerie — coin viande, coin poisson

On n’a toujours pas trouvé de panier de légumes pour l’hiver, mais on s’arrange tout de même bien, côté maraîcher. Depuis quelques semaines, nous sondons notre frigo pour recenser ce qu’il nous reste, à partir de quoi nous créons des menus pour les prochains jours. On s’assure ainsi d’un roulement efficace: de nouveaux légumes sont accueillis, alors que les vieux sont utilisés à temps. Trois menus font souvent l’affaire: il y a toujours un ou deux jours où on mange à l’extérieur, où l’un de nous travaille, où on improvise.  Mais ce qui nous aide beaucoup aussi, c’est notre stratégie en matière de protéines.

Cet été, nous nous sommes abonnés à un service de livraison de viandes et poissons basé dans notre quartier, Alimentation Maison. Le plus grand avantage que nous y voyons, c’est qu’on a nos réserves directement à la maison: souvent, on peut se concocter un repas sans même passer à l’épicerie, ce qui nous remplit d’allégresse!

Les produits sont livrés dans une fenêtre d’une heure déterminée par nous, surgelés et garantis neuf mois (donc pas mordus par le frimas; le contre-filet conserve si bien sa fraîcheur, par exemple, qu’on peut sans crainte en faire un délicieux et moelleux tartare maison!). Évidemment, nous avons un gros congélateur au sous-sol pour stocker tout ça. En effet, selon le principe du service, qui propose que plus on achète, plus le rabais est avantageux, ça ne vaudrait peut-être pas la peine, financièrement, si on ne commandait pas en si grosse quantité. (Le nombre de commandes par année est limité.) Pourtant, le prix de base — sans rabais lié à la quantité — se veut compétitif à celui qu’on retrouve en épiceries. Je crois tout de même que ça dépend des produits.

Sauf que ceux-ci sont de belle qualité, pour la plupart, et viennent tous du Canada, surtout du Québec, même. Un autre gros avantage pour nous qui cherchons toujours modestement à diminuer notre impact sur l’environnement. Si les viandes n’ont pas la certification biologique, chez Alimentation Maison, c’est que cette certification est très difficile à obtenir par les producteurs, malgré les bonnes conditions de vie des animaux, la qualité de leur alimentation, l’impact sur l’environnement, etc. Un ami fermier nous en a jasé: les efforts pour obtenir la mention bio sur sa propre production laitière ne changeraient même pas vraiment la qualité (très bonne) de son lait. Alors on se dit qu’on a de la viande pas mal respectable.

Pour le poisson, c’est plus nébuleux: en effet, de la morue est disponible, mais pas recommandée par le conseiller, puisque pas issue d’une pêche durable. On peut cependant toujours s’informer de la provenance de chaque produit en appelant le service à la clientèle, très efficace, ou auprès de ce conseiller qui vient d’abord à la maison nous expliquer le fonctionnement du service (c’est la façon dont ils marchent pour l’abonnement).

Le choix est grand: poulet de grain, boeuf AAA, porc, bison, cheval, fruits de mer, poisson, agneau, (et plus!) nature ou préparés. Certains produits sont toujours offerts, et d’autres apparaissent et disparaissent au gré de la disponibilité ou de la demande. La dinde entière, par exemple, n’est là que dans le temps des Fêtes. La dernière fois, on a été surpris de voir, dans la liste, des muffins. L’épaule de porc dont on se sert pour l’incontournable porc effiloché n’est arrivée que récemment. Et on s’est garrochés sur les nouvelles rillettes — qu’on n’a pas encore reçues vu qu’ils sont déjà en rupture de stock (zut).

Jusqu’à maintenant, il y a toujours eu quelques oublis dans nos trois commandes, mais on a pu très facilement avoir un crédit, ou prendre un nouveau rendez-vous pour recevoir les produits oubliés (le même soir).

Mais comment ne pas oublier une vieille cuisse de poulet dans le fond du congélateur, demanderez-vous? Nous, rendus freaks de la gestion de nos victuailles, on garde la liste des produits, fournie comme preuve de livraison, et on coche simplement ce que l’on sort du froid. Et puis on utilise cette liste pour inspirer nos menus hebdomadaires, toujours bien variés!

***

Pour s’informer: ici, pour les dix meilleurs choix de produits de la mer de David Suzuki; pour un petit guide du poisson durable; et pour une introduction sur la certification biologique.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s