Galettes à la farine d’avoine

ou Comment combler ses rages de sucre de façon nutritive

J’ai toujours eu le bec sucré, mais dans les derniers mois, c’est devenu pire que pire. Je ne sais pas si mes rages de sucre étaient causées par la grossesse ou si je me contente de les justifier par mes besoins énergétiques, mais une chose est sure, c’est que ça ne pouvait plus durer. J’ai atteint le fond du baril le jour où j’ai cédé à mon envie, refoulée depuis plusieurs semaines, de manger une POP-TART. Oui, oui, une POP-TART. Et j’ai décidé de me reprendre en main.

Le problème, c’est que c’est difficile de couper le sucre du jour au lendemain. Surtout quand on a toujours faim. J’ai donc décidé qu’il fallait que je me prépare des collations qui sauraient satisfaire mes envies tout en me fournissant quelques nutriments. Genre, plus qu’une pop-tart.

J’ai donc ressorti une vieille recette maintes fois expérimentée, mais négligée depuis quelques années : les galettes à la farine d’avoine de ma grand-mère. J’ai commencé à les cuisiner vers mes 16 ans, peu après son décès, pour mon grand-père. Au fil des années, j’ai modifié la recette pour diminuer son apport en sucre et y ajouter pépites de chocolat, canneberges et noix. Le résultat : un biscuit nourrissant, juste assez sucré et plutôt rapide à faire.

galettes farine d'avoine-2

Galettes à la farine d’avoine

(Donne une quarantaine de biscuits)

  • 1/2 tasse d’huile de coco (la recette originale préconise évidemment le beurre…)
  • 3/4 tasse de cassonade
  • 3/4 tasse de lait
  • 2 c. à thé de poudre à pâte
  • 1/2 c. à thé de sel
  • 1 c. à thé de cannelle
  • 2 tasses de flocons d’avoine
  • 1 oeuf
  • 1/3 tasse de pépites de chocolat noir
  • 1/3 tasse de canneberges surgelées, coupées en deux (je les coupe une dizaine de minutes après les avoir sorties du congélateur pour que ce soit plus facile)
  • 1/3 tasse de pacanes ou de noix de grenoble

Dans un bol moyen, défaire l’huile de coco (que vous pouvez préalablement ramollir un peu) en crème avec le sucre. Ajouter le lait et l’oeuf, puis ajouter les pépites, les canneberges et les noix.

Dans un grand bol, mélanger les ingrédients secs. Incorporer le mélange liquide en brassant.

Sur une tôle à biscuits graissée, jeter par cuillerées à soupe la pâte. Aplatir les biscuits avec une fourchettes trempée dans l’eau glacée. Cuire à 325˚F pendant une quinzaine de minutes ou plus.

N.B. J’ai pris plaisir, en ressortant ma recette, à feuilleter de nouveau le livre de recettes de ma grand-mère, assemblé par mes tantes quelques années avant son décès. On y trouve des recettes surprenantes, telle celle de la tarte au vinaigre, ou encore celle du pâté aux rognons. Appétissant.

galettes farine d'avoine-1

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s