Bonne récolte à la Grande Braderie de la mode québécoise

Caro et Solen sont allées hier à la Grande Braderie de mode québécoise, et en sont revenues ravies.

Voici pourquoi:

  • C’est l’occasion de succomber aux articles de qualité qu’on n’ose pas s’acheter parce que normalement hors de notre budget: on trouve là des rabais de 50 à 80% du prix original. Irrésistible.
  • On y découvre certains créateurs québécois aux détails inspirants et originaux, utilisant des tissus doux, naturels et de qualité. L’an passé, Solen est tombée en amour avec Birds of North America. Cette année, c’est une trouvaille de chez Meemoza, une compagnie montréalaise et consciente, qui l’a charmée, tandis que Caro a succombé à une longue robe vaporeuse de Against Nudity Montreal et une autre, plus casual, du bien connu Schwiing (oups, budget dépassé!)
  • Si la majorité des vêtements restent plutôt chers (quoique ça dépend de ce qu’on a l’habitude de payer), les bijoux, eux, sont vraiment à prix tout doux!
  • C’est bien rigolo, l’ambiance fébrile, l’essayage dans des cabines de fortune: paravents, rideaux, petites tentes…
  • L’espace d’une soirée, on se sent fashionista… C’est chic!
IMG_1258

Les trouvailles de Solen. À gauche, un t-shirt Oöm, pour l’amoureux. À droite, une robe Meemoza.

IMG_1257

Les trouvailles de Caro. À gauche : une robe Against Nudity Montréal. À droite : une robe Schwiing.

Par contre, on aime moins

  • avoir l’impression de faire partie d’une horde frénétique de magasineuses en nage;
  • se trouver prisonnière d’une allée ou d’un kiosque à cause de l’espace restreint et de ladite horde de magasineuses;
  • éprouver une épuisante pression d’acheter, parce que c’est tellement une bonne deal (bon, ça, c’est notre problème; on en convient).
IMG_1247

Qui aurait pu résister à ces craquantes boucles d’oreille Caroline Villamarin? Ni Solen, ni Caro, en tout cas.

La Braderie est installée au Marché Bonsecours jusqu’à dimanche, le 13 avril. Ensuite, elle se déplace à Québec et à Ottawa!

Advertisements

Une réflexion sur “Bonne récolte à la Grande Braderie de la mode québécoise

  1. Ping : Une revue d’avril | Le pamplemousse picoté

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s