En attendant que l’hiver arrive — (D’une branche à l’autre)

D’une branche à l’autre: où l’on vous invite à goûter le fruit d’un autre arbre

Xavier, le frère de deux des Agrumicultrices, a été inspiré par la liste de lecture de sa petite soeur, et propose un billet en réponse, que voici.


En attendant que l’hiver arrive

Nous avons tous entendu la fameuse phrase : « Winter is Coming ». C’est la destinée incontournable vers laquelle les personnages de l’auteur George R.R. Martin avancent inexorablement. Par contre, pour tous ceux qui ont lu la célèbre série, A Song of Ice and Fire, c’est plutôt une malédiction; car cet hiver tant promis et attendu arrive malheureusement à pas de tortue! Pendant que George travaille sur les manuscrits pour les prochains bouquins, parmi tant d’autres projets, nous sommes laissés à nous-mêmes pour débattre et formuler des hypothèses sur la suite de l’histoire de Westeros.

N’ayez crainte, chers lecteurs et amis: Xavier, à dos de dragon, vole à la rescousse. Avide de science-fiction et de fantastique, je vous proposerai, dans cet article, la première de plusieurs autres histoires qui sauront vous transporter vers d’autres cieux et vous garder l’esprit au chaud, en attendant l’hiver, bien entendu!

 

malazan

The Malazan Book of the Fallen – Steven Erikson

Malazan Book of the Fallen est une série de 10 volumes écrite par Steven Erikson, auteur canadien. Le premier livre, Gardens of the Moon, a été publié en 1999. La série s’est terminée en 2011 lors de la parution de The Crippled God.

Le monde dans lequel se déroule l’épopée a été créé de toutes pièces par l’auteur et son ami et collègue, Cameron Esselmont, pour des parties de Donjons et Dragons! Il a été fortement influencé par Tolkien, mais demeure unique et loin des clichés. C’est un monde riche en culture, en politique et en anthropologie. Steven Erikson est d’ailleurs archéologue de profession. Nous y trouvons une géographie détaillée, diverses races et un système magique hors de l’ordinaire.

Les Malazan sont un peuple martial voué à la conquête et à l’expansion. Vu leurs machinations, les évènements qu’ils déclenchent affectent tout le reste du monde dans lequel ils habitent. Steven Erikson parvient à livrer complots et intrigues, tissés dans une toile que l’on ne peut s’empêcher d’explorer.

La publication non chronologique des volumes peut porter à confusion parfois, mais l’histoire des Malazan est tellement vivante que le lecteur n’a d’autre choix que de vouloir en savoir plus. La série regroupe trois éléments majeurs, décrits dans les premiers volumes, qui finissent par se rejoindre au cours du sixième livre. Plusieurs personnages se retrouvent parsemés d’un livre à l’autre, ce qui donne le goût au lecteur d’avancer dans l’histoire pour comprendre les machinations des diverses factions.

Plus que de l’intrigue, la série offre au lecteur, par l’entremise de détails et de descriptifs abondants sur les nouvelles races et cultures, la chance de bien comprendre cet univers et de s’investir dans les mondes qu’il visite. On y découvre mœurs et coutumes pour chaque peuple, et une grande attention est portée à l’impact que ces coutumes peuvent avoir dans le monde et sur les péripéties. Tous ces éléments nous donnent nettement l’impression, en tant que lecteur, de ne pas simplement être observateur, mais de faire partie des évènements.

Les forces militaires sont développées non seulement avec une habileté unique, mais avec aussi un réalisme qui nous aide à croire en leur existence. Du côté plus fantastique, la magie, omniprésente, mais pas nécessairement à la portée de tous les personnages, est bâtie sur un système diffèrent, mystérieux et enchanteur. Ce système comprend aussi ses règles et ses limitations, qui aident au réalisme.

Finalement, si la multitude de personnages peut nous étourdir par moments, ils sont tous plus imagés les uns que les autres. Choquants, aimables, aventuriers ou bandits, ils finissent tous par prendre place dans notre tête, voire notre cœur, et nous tenons vraiment à ce qu’ils accomplissent du mieux qu’ils peuvent leurs aventures.

Je pense que vous auriez le temps de lire cette fabuleuse série avant l’arrivée du prochain livre de George, quoique j’espère que ce soit pour bientôt. Et pour ceux qui, comme moi, ne pourront plus se passer de Malaz, notez que Cameron Esselmont a écrit aussi cinq livres dans le même monde! Vous voulez lire une série pleine de complots, d’intrigues, de magie et de panthéons malicieux ? Bref, enfilez vos pantoufles, blottissez-vous dans votre chaise préférée et aiguisez vos épées, euh, esprits: The Malazan Book of the Fallen vous attend!


Il paraîtrait que Sophie s’est déjà plongée dans la lecture du premier livre: à suivre…

Pour d’autres découvertes, allez visiter le Troubadour binaire, où Xavier partage son amour de la culture geek dans toutes ses déclinaisons!

Advertisements

Une réflexion sur “En attendant que l’hiver arrive — (D’une branche à l’autre)

  1. Ping : Une revue de janvier II | Le pamplemousse picoté

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s