Joyeuse surprise

Alors qu’on descendait prendre le métro pour aller souper, Monsieur et moi on a entendu le son désagréable du message à la clientèle…  le son qui est habituellement synonyme d’arrêts ou de ralentissements de service et qui fait immanquablement lever les yeux au ciel par son agacement.

« Message à la clientèle : en raison des feux d’artifices, veuillez noter qu’il est interdit de… »

Je me suis tournée vers ma Moitié :

« Des feux d’artifices?! »

(Car il faut savoir que je suis une fan FINIE de feux d’artifices. Ils sont pour moi un symbole de l’été, me rappellent de merveilleux moments passés en  famille et me rendent tout simplement heureuse…)

Nous avons finalement appris qu’il s’agissait de l’International des Feux Loto-Québec (comment il se fait que je n’étais pas au courant reste pour moi un mystère…) et donc nous avons fini la soirée dans notre spot habituel pour se régaler de lumière et de crème glacée.

Bref, une soirée parfaite.

20140628_222635

Des pompons!! 🙂

20140628_222644

Des atomes!

Oubliez les maudites s’mores

Ces derniers temps,  je fais, en guise de dessert, fondre des guimauves dans une tisane aux épices*.

Les guimauves crépitent presque en se dissolvant dans l’eau chaude. Puis le mousseux sucré réveille délicieusement la cannelle et les autres parfums infusés.

Et ça goûte bon — en écoutant assez d’épisodes d’Orange Is the New Black pour en connaître le thème par cœur.

tisane épicée aux guimauves

Tchèque les buuuulles!

*l’inouïe Chai Rouge Dragon Épice de Stash

Encore plus de bricolage!

Mardi passé, voyant que j’étais un peu dépassée par tous les préparatifs pour le mariage, Solen me proposa de venir passer la soirée avec moi afin de faire avancer la partie « crafting » des préparatifs.

N’ayant pas assez de peinture en aérosol ni de peinture à ardoise pour finir la multitude de cadres qu’il me reste à faire, nous avons fini par opter de confectionner de jolis bougeoirs qui trouveront leur place sur les tables.

J’avais été fouiner chez Michael’s, un magasin de matériel de bricolage du côté de l’Ontario, et j’avais déniché une panoplie de rubans qui me faisaient vibrer.  De la dentelle, du ruban de satin, du ruban de jute, du ruban de velours…  Et comme l’a constaté Solen, à la lumière de la palette choisie, je peux difficilement nier que ma couleur préférée est le mauve (quoique ce soit bien malgré moi!).

Nous avons donc décidé d’utiliser lesdits rubans afin de décorer les bougeoirs (préalablement offerts par la belle-soeur de ma soeur).  Rien de bien compliqué ici; simplement de la superposition de rubans et de l’application de colle contact (on pourrait aussi utiliser de la colle chaude, mais comme je n’en avais pas, la colle contact a certainement fait l’affaire!)

Voici donc le résultat:

Bougeoirs!

Bougeoirs!

Alors? Qu’est-ce que vous en pensez?

Balcon vert

Il y a quelques semaines de cela, une amie au pouce vert (plus vert que ça, il serait fluorescent!), m’a gentiment offert de passer au marché Jean-Talon pour aller y choisir quelques plantes pour garnir mon balcon. Nous nous sommes finalement déniaisées et avons arpenté les kiosques du marché pour y dénicher quelques merveilles.

Suite à ses suggestions, j’ai opté pour un pot de fines herbes (basilic (!), thym et origan) et deux plants de tomates cerises.  Toujours selon ses recommendations, j’ai décidé de rompre avec la tradition et de verdir le balcon avant de mon appartement, puisque c’est celui qui est au soleil toute la journée (les années précédentes, j’ai toujours fleuri mon balcon arrière, puisque c’est celui où je passe le plus de temps).

Si l’expérience s’avère un succès, j’irai chercher quelques autres plants afin que le balcon ne soit pas trop décharné.

20140606_115122[1]

Ne vous laissez pas duper par l’air piteux du basilic: je viens tout juste d’arroser les plantes et les feuilles sont simplement alourdies par les gouttes d’eau!

Un sandwich aux oeufs à la partie de balle-molle

 

le sandwich
Dimanche, on est allés voir deux amis jouer à la balle-molle dans un parc, dans l’Est. Il y avait du vent, mais l’air était tiède: je portais des shorts et je n’avais même pas si froid que ça! C’était l’été qui commençait.

Sur le banc, les joueurs, jerseys agencés et pantalons dépareillés, mangeaient des graines de tournesol et s’échangeait les casques protecteurs. Sur le terrain, des figures sérieuses et, quand une confusion survenait, quelque invective : «Tasse-toi de d’là, Ernest.»

Dans les gradins, nous, on s’excitait un peu pour encourager les amis, on partageait des bières en canette, on savourait nos sandwiches aux oeufs qu’on venait tout juste de préparer, pour l’occasion.

préparation du sandwich

Sandwiches aux oeufs

pour 2  gourmands «amateurs» de balle-molle

Ingrédients
4 oeufs, cuits durs
3 ou 4 radis, finement émincés 
4 morceaux de cornichons sucrés, émincés
1 c. à soupe d'échalote française, finement émincée
2 c. à soupe de mayonnaise
1 c. à soupe de persil italien, ciselé
sel et poivre du moulin, au goût
4 tranches de pain de ménage, bien moelleux (aux noix ou pas)
Préparation

Dans un bol moyen, piler les oeufs décoquillés. Ajouter la mayonnaise. En ajuster la quantité, au goût. Ajouter les autres ingrédients (sauf le pain, t’sais!). Bien mélanger. Assaisonner de sel et de poivre.

Garnir le pain de la salade aux oeufs. (Pour ma part, je trouve parfaitement fantastique l’alliance avec un pain aux noix. Les conservateurs préféreront le pain blanc bien normal. J’utilise, dans les deux cas, la même recette de base que pour ce pain de ménage.) Couper en deux selon sa fantaisie (en quatre, ça ne se tient pas aussi bien).

S’acheminer au terrain de balle-molle. Déguster avec une joie tout estivale!

le sandwich 2