Pique-nique sylvestre : La transformation

Six mois depuis le plus beau jour de ma vie.

Six mois pour décanter tout le bonheur ressenti ce jour-là.

J’ai des milliers de choses à dire, et des dizaines de photos que j’ai envie de montrer au monde entier (mes amis facebook pourront confirmer!), et pourtant si je n’ai pas encore pris le temps de parler de ces merveilleux moments ici, c’est que je ne sais tout simplement pas par où commencer.

Je crois qu’il faut d’abord que je déconstruise la journée en petites bouchées plus faciles à avaler. Et la façon la plus facile de le faire, c’est sans doute d’y aller en ordre chronologique. Alors voilà.

La veille, j’avais posé la tête sur l’oreiller en envoyant un petit mot à ma grand-maman : « Grand-maman, j’ai si hâte à demain.  S’il te plaît, si t’as le contrôle sur la météo, envoie-moi un peu de soleil, d’accord? »  J’ai programmé mon alarme pour 7h le lendemain matin et j’ai dormi (ce qui en soi est étonnant… jamais de la vie j’aurais pensé dormir la veille de mon mariage… et pourtant.)

J’ai un vague souvenir de m’être réveillée et habillée en vitesse, d’avoir avalé un déjeuner (des toasts? probablement.) et d’avoir attendu mes demoiselles d’honneur. E. est arrivée pile à l’heure, comme à son habitude, avec ses choses et notre gâteau de noces. Une fois les demoiselles d’honneur arrivées (avec Sophie en moins, qui devait s’occuper d’une Petite Loutre avec la varicelle ET d’un Bébé Loutre affligé du pied-main-bouche! — nous avons quand même convenu de nous rencontrer un peu plus tard au salon, tsais) nous nous sommes mises en route vers le salon de coiffure où nous allions passer la matinée à passer de everyday ordinary à wedding day extraordinary.

solen_eli

E. et Solen qui dégustent de délicieux sandwiches et crudités gracieusement fournies par E. ou ma soeur, je ne me souviens plus très bien…

Nous sommes évidemment arrivées d’avance, et j’ai un vague souvenir de pain au raisin et de fromage à la crème consommés dans une voiture dans un quartier résidentiel d’Ottawa. Ce dont j’ai un souvenir plus clair par contre, c’est du calme relatif que j’ai ressenti pendant toute la matinée. Étrangement, je n’étais pas nerveuse, et j’avais tout simplement hâte de devenir Mme Moitié.

Quand l’heure de notre rendez-vous est enfin arrivée, nous nous sommes dirigées vers le minuscule salon où Allison allait me transformer en princesse.

sophie

Sophie transformée! Elle est jolie, hein?

La maquilleuse s’est perdue et est arrivée pas mal plus tard que prévu, ce qui nous a mis un peu en retard (mais je ne lui en veux pas, fallait vraiment savoir où on allait, c’est un peu retiré, comme salon de coiffure) et c’est un peu à ce moment-là où j’ai commencé à devenir un peu nerveuse.  Pas à cause de la cérémonie, mais plutôt parce que je savais que les photographes nous attendaient à La Grange et que je m’en voulais de les faire attendre (ouin je sais).

Quelques mois auparavant, j’avais travaillé avec la coiffeuse pour concrétiser le look que je recherchais.  J’avais des visions de Lady Mary lors de son mariage, les cheveux remontés, de l’élégance classique, romantique à souhait.  Nous en sommes venues à un résultat assez près de ma vision, et franchement, une fois le serre-tête et le voile posés sur ma tête, j’ai vraiment été ravie du résultat.

En ce qui concernait les demoiselles, je ne leur avait pas donné de consignes particulières, sinon que je cherchais une esthétique romantique et douce. Comme les robes étaient identiques, j’ai simplement demandé aux demoiselles de se trouver une chaussure nude comfortable et je leur ai donné carte blanche en ce qui concerne les accessoires. Avec le recul, je crois que l’effet est assez réussi, car malgré le fait qu’elles soient toutes coiffées différemment, il y a tout de même une certaine cohésion dans le groupe (et qu’on se le dise, chacune d’entre elles sont absolument splendides!).

cover_photo3

Des tresses, du volume, des cheveux ondulés…. mais qu’est-ce qu’on était ravissantes! — Crédit photo Isabelle Bouchard et Laureleen Debat, Abelle Photographie

Une fois transformées, nous sommes montées dans la voiture de E et nous nous sommes dirigées vers La Grange où la journée commencerait pour vrai.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s