Une revue de mars II

Triste mois de mars, quoique bien rempli.

Vivement la chaleur!

Quelques livres…

  • Sports et divertissements (Jean-Philippe Baril-Guérard) — très recommandable!
  • Universel Coiffure (Caroline Allard) — léger et divertissant
  • La Débâcle (Emile Zola) — pour conclure la lecture des Rougon-Macquart («check», dit Solen)

Quelques sorties…

  • Soif (Hull) — un bar à vin au ravissant décor tout en liège, au menu créatif (étonnante et délicieuse planche de carottes trois façons!)
  • Richard III (TNM) — Sébastien Ricard x Brigitte Haentjens, on aime!
  • Harricana (sur Jean-Talon) — un menu inégal (pas de frites avec la guedille!), mais un service des plus charmants; une ambiance chaleureuse!
  • Brutus (sur Beaubien) — où on mange du bacon (bien savoureux!) et où l’on se fait dire que les gars nous trouvent belles
  • Pub du Bon Vivant (Hull) — une ambiance chaleureuse, un excellent service et un menu fort intéressant
  • Marie, reine d’Ecosse (Thomas Imbach) — un personnage intéressant, mais un film somme toute un peu décevant.

Quelques recettes gagnantes…

Quelques articles intéressants…

Quelques raisons de se pelotonner dans le sofa…

  • la saison 7 de Mad Men est sortie sur Netflix!

Le chat du mois

IMG_20150321_113951232_HDR_2

L’antipathie suscitée par une personnalité horripilante est tempérée par ces moments ronronnants.

En avril, on a hâte…

  • au temps des sucres
  • au soleil printanier (et à la chaleur qui l’accompagne?)
  • à l’anniversaire d’une certaine Moitié
  • au retour (enfin!) d’Outlander
  • au premier anniversaire du Petit Chat
  • à la Grande braderie de mode québécoise

Quelques objectifs pour avril…

  • Sophie : organiser la fête d’anniversaire de Bébé Loutre
  • Caro : faire du travail de propriétaire de maison (notamment laver mes fenêtres et râcler le terrain)
  • Mé : continuer les démarches pour me trouver un emploi en Outaouais
  • Solen : faire le ménage du printemps…

Et puis nos inspirations de mars 2014, ici.

Advertisements

(Re)découvrir la bibliothèque

La bibliothèque municipale.

Ma mère m’y amenait souvent, quand j’étais petite. J’avais droit à sept livres, et je les choisissais aussi gros que possible, pour être certaine de ne pas manquer de lecture jusqu’à ma visite suivante. (C’est drôle, l’épaisseur des livres était vraiment mon premier critère! Je ne vous dis pas à quel point j’ai été ravie lorsque j’ai découvert Les filles de Caleb… vers 10 ans!)

Arrivée au cégep, j’ai eu mon premier emploi, et j’ai commencé à acheter les livres que je voulais lire, tout bonnement. Puis, j’ai complètement délaissé les bibliothèques municipales, ne fréquentant que celle de l’université pour mes travaux. (Celle de Concordia est d’ailleurs vraiment bien équipée – je prends beaucoup de plaisir à y travailler!)

C’est la naissance de Petit Chat qui m’a donné envie de renouer avec le simple plaisir d’aller à la bibliothèque municipale. Nous lui avons bien acheté quelques livres, mais comme elle et moi en regardons plusieurs tous les jours, on fait rapidement le tour de sa petite étagère. En plus, ça fait une sortie chouette par les temps qui courent, trop froids pour de longues activités extérieures.

Une belle récolte

Une belle récolte

La bibliothèque de Magog – en plus d’être fort jolie et d’offrir une intéressante programmation – possède une collection de livres pour les tout-petits qui, sans être impressionnante, a de quoi satisfaire notre appétit de lecteurs. Petit Chat a beaucoup de plaisir à découvrir les uns après les autres les livres de chaque nouvelle récolte.

Petit Chat examine un nouveau livre - et j'en profite pour shower off notre nouveau sofa!

Petit Chat examine un livre… et j’en profite pour shower off notre nouveau sofa – nah!

Allez-vous à la bibliothèque municipale, seuls ou avec les p’tits?

La première journée

Aujourd’hui, c’est la première journée.

La première fois que je prépare le sac à couche. La doudou. Le toutou.

IMG_3436

La première fois que je feins un sourire en lui disant à quel point elle passera une journée extraordinaire.

La première fois que j’ai le cœur gros en l’habillant, que je souhaite que le rituel du matin prenne plus de temps.

La première fois que je ne me demande pas ce que je pourrais bien lui préparer pour diner.

Aujourd’hui, c’est la première journée de garderie de Petit Chat.

Oh ce n’est pas grand chose. Elle ira deux fois par semaine, pour me permettre de me concentrer sur la rédaction de mon mémoire de maitrise. La garderie est à deux coins de rue et l’éducatrice est douce, rassurante, souriante. Je l’ai magasinée, ma garderie!

Ce n’est pas grand chose. Je suis allée la porter à 11h30 et j’irai la chercher vers 15h30.

Ce n’est pas grand chose. Elle était vraiment enthousiaste à l’arrivée.

Ce n’est pas grand chose.

Mais aujourd’hui, mon cœur de maman est quand même un peu brisé.

Maintenant, au boulot.

(Et vivement que 15h30 arrive!)

Une revue de janvier II

Janvier glacial où on a bien dû prendre le rythme de l’hiver. Voici ce qui nous a inspirées, et réchauffées.

Quelques livres…

  • Gardens of the Moon: A Tale of the Malazan Book of the Fallen (Steven Erikson) — Un univers complexe, bien geek, un peu opaque au départ, mais qui s’avère passionnant.
  • How To Sing (Lilli Lehmann) — Comment chanter!
  • Sports et divertissements (Jean-Philippe Baril-Guérard) — Un portrait peu élogieux du vedettariat, publié chez nul autre que Ta mère!

Quelques sorties…

  • Café Beaufort (sur Saint-Zotique) — Un beau potentiel pour y travailler l’après-midi et un menu des plus inspirants!
  • Café Mucho Gusto (sur Beaubien) — Un endroit bien sympathique pour déguster un morceau de gâteau en amoureux!

Quelques recettes gagnantes…

Un article intéressant…

Quelques raisons de se pelotonner dans le sofa…

  • Mr Selfridge (Netflix) — Une série d’époque bien divertissante!
  • La troisième et dernière saison de Call the Midwife (Netflix)

Le chat du mois

Jacques se cache-t-il du froid ou de Petit Chat?

Jacques se cache-t-il du froid ou de Petit Chat?

En février, on a hâte…

  • de se prélasser au chalet
  • de bricoler des valentins
  • de manger de la fondue au fromage, et du risotto, entre autres plats réconfortants…
  • de recevoir la visite de la Petite Belge à Magog

Quelques objectifs pour février…

  • Sophie: Confectionner des collations maison
  • Caro: Prendre l’habitude de faire du lait d’amande à la maison
  • Mé: Encore et toujours reprendre l’habitude de bouger (mais là on a une belle motivation : être en forme pour la lune de miel en mai prochain!)
  • Solen: Approfondir l’expérimentation du pain pétri à la main

Et puis nos inspirations de janvier 2014, ici.

Le décompte commence

Premier décembre. Le premier jour de l’avent. Chez nous, avec mon frère et ma sœur, nous avions un merveilleux calendrier confectionné avec amour par notre Mamie : un sapin en feutrine que nous décorions à tour de rôle d’ornements au dos velcrochés. Quelle joie de découvrir chaque matin en se levant pour l’école ce qui se cachait dans la petite pochette numérotée! De compter les jours avant d’accrocher la dernière décoration, la sublime étoile pailletée d’or!

L’année où mon neveu est né (il y a neuf ans! quelle vieille matante je suis…!), j’ai confectionné un calendrier semblable pour qu’il puisse continuer la tradition avec son papa. Puis, quand je suis moi-même devenue maman, j’en ai créé un troisième. Quelques pièces, incontournables, restent les mêmes : la douce mitaine rose, la bougie, le bas, l’ange, le père Noël… D’autres — un rat, un poinsettia, un renne — sont apparues au gré de ma fantaisie.

L’an passé, Petite Loutre, plein d’enthousiasme, aurait accroché toutes les décorations d’un coup s’il avait pu… Cette année, Bébé Loutre aura aussi son tour, mais son grand frère se portera sans doute volontaire pour placer les siennes! Et je crois bien que Maman Loutre a autant de fonne que quand elle était enfant, devant ces petites faces émerveillées…

IMG_20141201_100735797_HDR_2

Être ta maman

Petit Chat,

Je veux être la meilleure des mamans, mais je veux être plus encore.

Je veux être une mère créative. Qui t’aide à déployer ton imagination. Qui t’invente de nouveaux jeux. Qui te chante des comptines. Qui te propose des projets artistiques. Mais je veux aussi prendre le temps d’écrire. De créer pour moi. De composer pour moi. Et pour les autres, si j’ai un jour des lecteurs.

Je veux être une mère informée. Une mère qui prend des décisions éclairées. Une mère qui sait où aller se ressourcer quand son instinct ne suffit plus. Mais je veux aussi être une chercheuse reconnue par ses pairs. Me dédier corps et âme à mon mémoire de maitrise. Prendre le temps d’écrire des articles. Peut-être même participer à un congrès, un de ces jours.

Je veux être une mère complice. Une maman tendre aux bras réconfortants. Ta maman qui sait comment te faire sourire d’un seul regard. Mais je veux aussi être une amoureuse attentionnée pour ton papa.

Je veux te porter. T’allaiter encore longtemps. Te bercer. Te cajoler. Mais je veux être capable de te faire garder de temps en temps, pour faire autre chose.

Je veux prendre le temps de te voir grandir. Savourer chacun de tes rires. Je ne veux pas te laisser entre des mains étrangères tous les jours de 8 à 4. Mais je veux avoir une carrière dont je pourrai être fière. Même si c’est juste à temps partiel. Même si je monte les échelons un peu plus lentement que je ne l’aurais fait si tu n’étais pas là.

DSC_0140

Penses-tu que ça se peut, mon Petit Chat?

On va essayer, en tout cas.