Une revue de mars II

Triste mois de mars, quoique bien rempli.

Vivement la chaleur!

Quelques livres…

  • Sports et divertissements (Jean-Philippe Baril-Guérard) — très recommandable!
  • Universel Coiffure (Caroline Allard) — léger et divertissant
  • La Débâcle (Emile Zola) — pour conclure la lecture des Rougon-Macquart («check», dit Solen)

Quelques sorties…

  • Soif (Hull) — un bar à vin au ravissant décor tout en liège, au menu créatif (étonnante et délicieuse planche de carottes trois façons!)
  • Richard III (TNM) — Sébastien Ricard x Brigitte Haentjens, on aime!
  • Harricana (sur Jean-Talon) — un menu inégal (pas de frites avec la guedille!), mais un service des plus charmants; une ambiance chaleureuse!
  • Brutus (sur Beaubien) — où on mange du bacon (bien savoureux!) et où l’on se fait dire que les gars nous trouvent belles
  • Pub du Bon Vivant (Hull) — une ambiance chaleureuse, un excellent service et un menu fort intéressant
  • Marie, reine d’Ecosse (Thomas Imbach) — un personnage intéressant, mais un film somme toute un peu décevant.

Quelques recettes gagnantes…

Quelques articles intéressants…

Quelques raisons de se pelotonner dans le sofa…

  • la saison 7 de Mad Men est sortie sur Netflix!

Le chat du mois

IMG_20150321_113951232_HDR_2

L’antipathie suscitée par une personnalité horripilante est tempérée par ces moments ronronnants.

En avril, on a hâte…

  • au temps des sucres
  • au soleil printanier (et à la chaleur qui l’accompagne?)
  • à l’anniversaire d’une certaine Moitié
  • au retour (enfin!) d’Outlander
  • au premier anniversaire du Petit Chat
  • à la Grande braderie de mode québécoise

Quelques objectifs pour avril…

  • Sophie : organiser la fête d’anniversaire de Bébé Loutre
  • Caro : faire du travail de propriétaire de maison (notamment laver mes fenêtres et râcler le terrain)
  • Mé : continuer les démarches pour me trouver un emploi en Outaouais
  • Solen : faire le ménage du printemps…

Et puis nos inspirations de mars 2014, ici.

Un thé latte mousseux, sans mousseur

thé latteMon doux conjoint avait acheté un mousseur à lait pour son studio, il y a quelques semaines. Fonne éphémère! Après quelques jours à la maison (assez pour me séduire durablement), l’appareil s’est installé définitivement au bureau. Je suis donc sans mousse depuis.

Mais voici que je tombe sur cet article du blogue de David’s Tea qui m’explique comment en faire grâce à un pot Mason! Ah! bonheur retrouvé!

Verser environ une tasse de lait (ou de lait de coco) dans un pot Mason.
Le couvercle vissé, brasser le pot avec ardeur pendant 45 secondes.
Enlever le couvercle et passer au micro-ondes 30 à 45 secondes.
(Si la mousse est tombée, rebrasser vigoureusement, puis repasser au micro-ondes.)
Verser le lait chaud, puis la mousse sur un thé bien fort ou un espresso.
En cas de grande ambition, faire un dessin dans la mousse.

Une revue de février II

Février fucking froid. (C’est de la poésie.)

Voici ce qu’on en a retenu.

Quelques livres…

  • Lord Jim (Joseph Conrad) — enfin fini!
  • Angels and Demons (Dan Brown) — exactement (mais exactement) le même canevas que Da Vinvi Code, et, quand même, tout aussi efficacement enlevant.

Quelques sorties…

  • Félix et Meira (Maxime Giroux) — beau film doux
  • Épopée nord (Théâtre d’Aujourd’hui) — un pièce pleine de rebondissements, agréablement amenés

Quelques recettes gagnantes…

Quelques articles intéressants…

Quelques raisons de se pelotonner dans le sofa…

  • Cosmos (Netflix) — plein de découvertes époustouflantes… à bord du Vaisseau de l’Imaginaire!
  • Prison Break (Netflix) – avec pas mal de retard… mais on est accros!

Le chat du mois

Charlotte au boulot

Classique «Chat au travail»

En mars, on a hâte…

  • au printemps!
  • au printemps!
  • au printemps!
  • de pouvoir chialer que le printemps n’arrive pas assez vite.

Quelques objectifs pour mars…

  • Sophie : Faire plus de lecture, et moins d’internet!
  • Caro : Pimper la salle à manger
  • Mé : Compléter les tests de sélection pour un emploi au gouvernement! (palpitant, je sais…)
  • Solen : Produire une version présentable de ma série…!

Et puis nos inspirations de février 2014, ici.

Une revue de janvier II

Janvier glacial où on a bien dû prendre le rythme de l’hiver. Voici ce qui nous a inspirées, et réchauffées.

Quelques livres…

  • Gardens of the Moon: A Tale of the Malazan Book of the Fallen (Steven Erikson) — Un univers complexe, bien geek, un peu opaque au départ, mais qui s’avère passionnant.
  • How To Sing (Lilli Lehmann) — Comment chanter!
  • Sports et divertissements (Jean-Philippe Baril-Guérard) — Un portrait peu élogieux du vedettariat, publié chez nul autre que Ta mère!

Quelques sorties…

  • Café Beaufort (sur Saint-Zotique) — Un beau potentiel pour y travailler l’après-midi et un menu des plus inspirants!
  • Café Mucho Gusto (sur Beaubien) — Un endroit bien sympathique pour déguster un morceau de gâteau en amoureux!

Quelques recettes gagnantes…

Un article intéressant…

Quelques raisons de se pelotonner dans le sofa…

  • Mr Selfridge (Netflix) — Une série d’époque bien divertissante!
  • La troisième et dernière saison de Call the Midwife (Netflix)

Le chat du mois

Jacques se cache-t-il du froid ou de Petit Chat?

Jacques se cache-t-il du froid ou de Petit Chat?

En février, on a hâte…

  • de se prélasser au chalet
  • de bricoler des valentins
  • de manger de la fondue au fromage, et du risotto, entre autres plats réconfortants…
  • de recevoir la visite de la Petite Belge à Magog

Quelques objectifs pour février…

  • Sophie: Confectionner des collations maison
  • Caro: Prendre l’habitude de faire du lait d’amande à la maison
  • Mé: Encore et toujours reprendre l’habitude de bouger (mais là on a une belle motivation : être en forme pour la lune de miel en mai prochain!)
  • Solen: Approfondir l’expérimentation du pain pétri à la main

Et puis nos inspirations de janvier 2014, ici.

Récapitulation 2014: objectif 8

Pour faire un petit retour sur cette première année de pamplemousses, j’ai décidé de passer en revue les objectifs, nonos ou essentiels, que je m’étais donnés chaque mois.
conserves

Objectif 8: Faire tout plein de marinades!

Bon, on n’en a pas fait TOUT PLEIN. Mais on s’est procuré un tout nouveau gigantesque chaudron pour la stérilisation des bocaux, ainsi qu’une pince pour les manipuler! On est des pros.

Cet été, j’avais fait de divins cornichons.

Cet automne, on a canné nos betteraves (selon la recette imbattable de belle-grand-mère), nos poivrons (inspirés avec assez de succès par cette recette) et nos piments.

C’était une première expérience pour les piments forts, qui n’ont pas le goût escompté. On visait une saveur proche des piments bananes en pot qu’on achète à l’épicerie et qui sont délicieux dans les shish-taouks, entre autres. On a suivi à peu près cette recette, mais je crois qu’on choisira une autre sorte de vinaigre, et peut-être d’autres épices, la prochaine fois. (Des conseils?)

Récapitulation 2014: objectif 6

Pour faire un petit retour sur cette première année de pamplemousses, j’ai décidé de passer en revue les objectifs, nonos ou essentiels, que je m’étais donnés chaque mois.
le piège

le piège

Objectif 6: Réussir à protéger le jardin contre l’écureuil gourmand

J’ai apparemment passé une partie de l’année à obséder sur mon jardin. En vain, puisque cet écureuil gourmand a sévi dangereusement. D’abord, il a coupé toutes les tiges de pousses de tournesol, si prometteuses, qui n’ont pointé que quelques jours seulement. On en avait aussi reçu dans nos paniers de légumes et c’est des plus délicieux, tout frais et croquant. Je te comprends, va, l’écureuil.

tartare garni de pousses de tournesol

des pousses de tournesol pour garnir un tartare, mettons… vrai que c’est appétissant

Quand même, sa gloutonnerie ne s’est pas arrêtée là. Malgré qu’on ait parsemé le jardin de plantes supposément anti-écureuils, suspendu des assiettes d’aluminium au-dessus, aspergé quelques légumes de Tabasco, pour voir, le rongeur a englouti tous nos concombres. Tous, sauf un. Un résistant s’est caché sous le balcon et a réussi à atteindre la maturité suffisante pour qu’on puisse le déguster, à la toute fin de l’été. Quel concombre savoureux! On s’est demandé si on devait s’attrister ou se réjouir d’avoir pu goûter à une telle réussite, alors que tous les autres étaient passés aux pattes du vil animal, qui en abandonne le plus souvent une moitié toute grignotée et terreuse.

Quelque part pendant l’été, on a posé un piège, une cage avec des pinottes au fond. On a attrapé un glouton par jour pendant une semaine. L’homme allait les relâcher très loin. D’autres revenaient. On a abandonné. Le maître du jardin, c’est l’écureuil.

Récapitulation 2014: objectif 4

Pour faire un petit retour sur cette première année de pamplemousses, j’ai décidé de passer en revue les objectifs, nonos ou essentiels, que je m’étais donnés chaque mois.
Charlotte chillant dans le jardin

Charlotte chillant dans le jardin

 Objectif 4: Ouvrir la cour et semer le jardin

Que ça a pris du temps avant que la température soit assez clémente pour inaugurer la cour! Évidemment, on a bel et bien fini par s’y installer, et semer le jardin.

En 2014, pas de fèves (mangées par les bibittes la première année), ni de radis (ça n’avait pas été fort non plus), mais des carottes, des concombres, des betteraves, des oignons verts, des tournesols, des grosses bines mauves qui font un mur de feuilles. J’ai aussi planté des pensées orange et ensoleillées.

En 2015, on devra revoir notre stratégie. Car, comme j’en parlerai en long et en large dans les prochains billets, un adversaire de taille nous attend.

L’écureuil.